Sélectionner une page

En plus de faciliter la reconnaissance d’un vin, les étiquettes jouent un rôle important dans le monde du vin. Elles constituent une obligation légale de base, mais fournissent aussi des informations essentielles sur la boisson. Pour certaines marques, les étiquettes sont très basiques et ne mentionnent que le nom et le producteur du vin. En revanche, d’autres pays conservent des traditions d’étiquetage à la fois communicatives et très complexes. Quelles sont alors les spécificités des étiquettes de vin ?

Les informations présentes sur la bouteille de vin

Les lois régissant les étiquettes de vin diffèrent selon les pays producteurs. Parmi les informations devant figurer sur une bouteille, on peut citer le nom du producteur, la région d’origine, la marque, le cépage, le millésime et quelques fois le mélange d’où le vin ou spiritueux est issu. Dans presque tous les pays du monde, une étiquette doit mentionner clairement la localisation du producteur, la teneur en alcool et le volume de la bouteille. Si le vin contient des allergènes, cette information doit également figurer sur l’étiquette. Les mentions sur la bouteille sont abordées au cours d’une formation en hotellerie restauration.

On peut résumer les annotations obligatoires comme suit :

  • La dénomination de vente de la catégorie du vin: il est important de préciser s’il s’agit d’un vin pétillant ou d’un vin mousseux, par exemple.
  • La classification: il s’agit d’une indication géographique (IGP), d’une appellation d’origine (AOP) ou d’une dénomination inférieure.
  • La teneur en alcool: exprimée en degrés ou en pourcentage par rapport au volume de la bouteille.
  • Les mentions sur l’embouteilleur: indications sur le lieu d’embouteillage et le nom de l’embouteilleur.
  • Le pays producteur: cette mention n’est obligatoire que si le vin est destiné à l’exportation.

Il existe également des mentions facultatives. Lors d’une formation professionnelle WSET niveau 2, vous pourrez approfondir chacune d’entre elles :

  • Le millésime: terme indiquant l’année de récolte du raisin,
  • La mention « Grand vin de… », suivie d’une région viticole,
  • Le cépage: variété de raisin utilisée pour produire le vin,
  • Le nom du produit,
  • Une récompense : qui distingue le produit des autres en magasin,
  • Une image,
  • La cuvée: pour marquer les différences de qualité.

Techniques pour choisir un vin à partir de la bouteille

Sans qualification professionnelle, le choix d’une bouteille de vin s’avère souvent complexe. Toutefois, en tenant compte des critères importants, vous pourrez parfaitement trouver un bon vin pour votre repas de famille ou pour un événement important.

Les millésimes

Se renseigner sur les années de récolte ou millésimes est essentielle pour choisir un vin. En effet, la qualité des raisins varie selon les conditions météorologiques. Une simple référence au guide des Millésimes sera suffisante. Sinon, la formation pour adultes WSET à visée professionnelle constitue aussi un bon moyen pour s’initier à ce sujet.

Le prix, un indicateur trompeur

On associe souvent les vins de qualité à un prix élevé. Or, cette règle n’est pas universelle. Il est tout à fait possible de trouver un bon vin à 5€, tout comme un vin cher qui peut être de mauvaise qualité. L’important est de concilier ses besoins et son budget pour réduire les risques de déception.

Évitez de stocker un vin jeune

Les offres promotionnelles peuvent vous tenter d’acheter plusieurs bouteilles de vin. Or, il faut aussi se rappeler que tous les vins ne se bonifient pas avec l’âge comme le Beaujolais.

Miser sur les vins qui vieillissent bien

Contrairement au point précédent, il est fortement recommandé de stocker des vins rouges ayant un fort potentiel de vieillissement. Parmi les meilleures bouteilles de ce côté, on peut citer un Vendanges Tardives ou un grand Bourgogne. Ces vins peuvent se conserver pendant une décennie sans problèmes. Si vous avez la chance de posséder une cave à vin, profitez-en pour ajouter à votre collection un de ces vins de qualité.

Opter pour une valeur sûre

Pour s’assurer des qualités aromatiques d’un vin, il est préférable de miser sur un nom connu. Bien entendu, cela implique de connaître les meilleurs domaines viticoles et les cépages, d’où l’intérêt de suivre un programme de formation qualifiante WSET.

La dégustation, un point essentiel

En achetant votre vin chez un caviste, vous aurez la possibilité de goûter au vin avant de l’acheter. C’est la meilleure façon de s’assurer qu’il corresponde à vos goûts. N’oubliez pas de considérer les accords mets-vins pour mieux apprécier la boisson.

Suivre une formation WSET pour savoir sélectionner une bouteille

La formation professionnelle WSET est la clé pour choisir un vin idéal pour chaque occasion. Proposée par l’organisme de formation du même nom, elle permet d’acquérir des compétences professionnelles reconnues dans l’univers du vin. A l’issue du parcours de formation, les stagiaires sauront différencier une bonne bouteille de vin d’une médiocre. En effet, durant ce cursus, ils s’initieront :

  • Aux techniques et procédés de production,
  • Aux appellations,
  • Aux régions viticoles,
  • Aux cépages et aux millésimes,
  • A la dégustation, …

Il faut noter que ce type de formation s’adresse principalement aux personnes qui sont dans le cadre d’une reconversion professionnelle et qui ne veulent pas envisager la reprise d’études dans de grandes écoles. Le WSET est une formation certifiante de courte durée qui permet d’exercer une activité professionnelle rapidement.

En suivant une formation initiale jusqu’au niveau II, vous allez acquérir les compétences nécessaires pour choisir une bonne bouteille de vin. Toutefois, la plupart des apprenants choisissent de continuer la formation jusqu’au niveau III ou au niveau IV car elles ouvrent la voie à plusieurs débouchés, tout en favorisant une évolution professionnelle rapide. L’offre de formation professionnelle WSET permet de perfectionner ses connaissances et compétences pour mettre en place son projet professionnel au plus tôt.

Grâce à la certification, vous aurez l’aptitude professionnelle nécessaire pour entrer dans la vie active. Les formateurs se tiennent à votre disposition pour vous transmettre leur savoir. Quel que soit votre niveau d’études, vous pourrez intégrer un centre de formation diplômante WSET.

Vos collaborateurs sont placés en activité partielle ?

Formez-les gratuitement avec Butler Academy

Dans le cadre du dispositif de financement FNE Formation, l’état prend à sa charge 100% des frais pédagogiques des formations de vos salariés en activité partielle.

Contactez-nous pour en savoir plus et mettre en place des projets avant le 31 Décembre 2020 !

Notice du dispositif FNE Formation